Audiovisuel / Multimédia

Parmi les thèmes proposés figuraient aussi le multimédia et l’audiovisuel. Malgré l’absence d’anciens travaillant dans ce milieu, trois étudiants de la promotion 2005 ont accepté d’animer le débat. Fabien Daragnez est en dernière année d’école de commerce et projette d’acquérir de nouvelles expériences à l’étranger. Cédric Ferreira a tenté sa chance en freelance. Il possède sa propre agence de communication où selon ses mots il fait « un peu de tout ». Quant à Bastien Debenest, il travaille dans une mairie. Tous deux sont amenés à réaliser des courts métrages, l’un pour des clients en fonction des demandes, l’autre pour produire un support numérique sur différents sujets abordés par la mairie.

SRC est une formation polyvalente qui nous permet d’aborder de nombreux domaines, mais est-il possible pour de jeunes diplômés de réaliser un projet audiovisuel de A à Z ? Nos trois anciens SRC l’ont très bien expliqué : si les étudiants ne sont pas des professionnels dans le domaine, ils sont parfaitement en mesure de réaliser un travail de qualité. Filmer, gérer la prise de son sur le terrain, monter la vidéo, fournir un contenu clair et pertinent et l’adapter pour le rendre accessible sur Internet sont des tâches tout à fait envisageables.

Ils soulignent cependant le fait que, pour des projets importants, les entreprises feront plutôt appel à des spécialistes de l’audiovisuel. Si les anciens SRC ne peuvent couvrir personnellement chaque aspect du projet, ils sont en revanche capables de gérer l’équipe, grâce à l’éventail de leurs connaissances. Les SRCiens peuvent suivre le projet et faire le lien avec le client afin d’obtenir le meilleur résultat possible.

Durant ces deux années de formation, il est légitime de préférer certains domaines mais difficile de se spécialiser complètement dans l’un d’eux. Il sera possible et nécessaire par la suite de s’adapter aux évolutions des métiers liés à SRC grâce à la formation continue. Pendant ces deux ans, il faut donc profiter au maximum de la variété des contenus proposés en SRC et essayer de développer ses capacités d’adaptation et d’auto-formation.

Marion Paillasse.