Médias et media-planning

François ChartronLa deuxième table ronde s’est déroulée simultanément dans une salle au rez-de-chaussée. Les médias et le média-planning étaient au cœur de cet échange.


François Charton, de l’agence Carthage, a mis en avant les qualités des étudiants SRC. Il s’est désigné, avec une pointe d’humour, « sergent recruteur » de SRC Bordeaux, ayant commencé à embaucher dans ce département dès la première promotion. Les responsabilités de Claudie Lasnier et Maël Van den Plas (promotion SRC 2004) ont beaucoup évolué depuis leur arrivée chez Carthage.

Nicolas Bourgeois, (promotion SRC 2004), a également effectué son stage de fin d’année dans l’agence Carthage. Il travaille aujourd’hui chez Mediacom en tant que chargé de budget TV. Ses connaissances approfondies de la télévision – une passion réelle depuis son plus jeune âge – lui ont ouvert les portes du monde des médias. Connaître par cœur les horaires des différents programmes lui a permis de faire d’une passion son métier.

Les profils des étudiants SRC Bordeaux sont tout à fait cohérents pour ces nouveaux métiers des médias. A l’issue du DUT, ils ne sont pas encore spécialisés ni « formatés », et leur capacité d’adaptation est reconnue. Ceci leur permet de continuer à se former sur le terrain aux spécificités de métiers pour lesquels il n’existe pas de formations. Même s’ils manquent parfois de culture générale, leur polyvalence leur permet d’évoluer très vite dans ce secteur jeune.

Pour certaines missions, François Charton préfère recruter des ingénieurs qui « pensent comme lui » ou des profils internationaux avec de l’expérience, qui seront autonomes pour des projets à l’étranger, par exemple. Mais avec un DUT et 4 ou 5 ans d’expérience, on peut aussi prétendre à des postes de responsabilité. Le directeur de Carthage aime citer l’exemple de Claudie Lasnier. « Quand elle est sortie du DUT » nous dit-il, « elle hésitait entre une poursuite d’études ou un vrai poste . Aujourd’hui chargée d’études chez Carthage, elle peut prétendre à un salaire équivalent à celui d’un thésard ! Son jeune âge, ses années d’expérience et son aptitude à s’auto-former lui ont ouvert bien des possibilités. »

Outre les agences médias, les étudiants peuvent aussi se tourner vers des régies ou des instituts (de sondages, de mesures d’audience tels Médiamétrie ou la Sofres) qui recrutent de plus en plus dans les IUT. SRC Bordeaux est donc promis à un bel avenir, et ce pas seulement dans le domaine du web !