Regard et analyse sur notre société de l’interaction et de la complexité

Serge Soudoplatoff, expert et passionné d’internet, a brillamment clôturé la 7ème édition du Forum Néo-Média Nouveaux Métiers. Cette conférence portait sur les différentes perceptions d’internet. Très attendue, elle a été extrêmement appréciée.

 

L’avancée du millénaire
La multiplication des interactions a engendré une complexification de celles-ci. Internet est un des moyens qui a été mis à disposition de l’Homme pour les appréhender. La particularité de ce nouveau moyen de communication est de permettre non plus une communication verticale (hiérarchique) mais une communication horizontale (communauté). C’est cette possibilité de communiquer horizontalement qui fait d’internet bien plus qu’un média.

 

Internet comme un alphabet
Serge Soudoplatoff a fait un parallèle entre internet et l’alphabet : “L’alphabet a permis d’écrire, par exemple, des poèmes de Ronsard, cependant il a aussi permis d’écrire Mein Kampf”. Cette analogie met en évidence qu’internet, comme l’alphabet, n’est ni bon ni mauvais. Internet est un outil. Il est neutre.

 

Le collectif – “Si tu veux aller vite, avance seul ; si tu veux aller loin, marche avec les autres.”
Concomitamment à la démocratisation d’internet, le crowdsourcing (littéralement : approvisionnement par la foule) a crû de façon exponentielle. Cette nouvelle pratique est une preuve qui permet d’affirmer qu’internet a réussi à créer une intelligence collective. Cette intelligence collective montre la force et la vivacité des utilisateurs de cet outil. Un exemple de crowdsourcing est la traduction de facebook dans de nombreuses langues.

 

“Barbares contre rentiers”
Internet a engendré un nouveau schéma dans lequel une entreprise n’a pas plusieurs clients mais une grande communauté de clients.
Ce schéma a permis à des particuliers de se regrouper sur des plateformes (les “barbares”) et ainsi de “concurrencer” des entreprises (les “rentiers”). Un exemple de cette situation est la société Hertz qui loue des voitures et la plateforme Drivy qui recense les particuliers souhaitant louer leur voiture.