Résumé de l’édition 2012 du Forum « Néo-Médias, Nouveaux Métiers »

Vendredi 10 février, 9h30, le plateau télé de l’IUT Michel de Montaigne affiche salle comble, première bonne surprise de cette sixième édition. Professionnels du numérique, passionnés et étudiants sont réunis pour assister au discours d’ouverture de Philippe Métayer.
La journée commence par un débat autour de nouvelles formes interactives de narration animé par Mélanie Bourdaa et Julien Aubert, ils nous expliquent comment immerger les fans dans une expérience autour d’une communauté qui les construit.


L’enjeu de cette année est d’attirer un public plus large, plus diversifié, ainsi la conférence autour des blogs culinaires éveille l’attention des curieux, et le public ne manque pas de rire ou de sourire aux petites réflexions de Anne Lataillade, Joëlle Dubois et Elodie Jacquemond, ces trois femmes passionnées de cuisine et d’internet qui animent le débat.


En milieu de matinée, le hashtag #WebBDX entre dans les trend topics du jour, une belle satisfaction pour tous les organisateurs de la journée.


Les présentations courtes dynamiques, sont un excellent moyen d’aborder différents sujets en un minimum de temps, et de donner envie aux spectateurs d’aller approfondir le sujet par eux mêmes. On commence par une conférence vidéo de Pierre Croizet , directeur de GMT édtions – qui à l’occasion de la Saint Valentin prenait l’avion pour rejoindre sa femme en Chine – et qui aborde la question du e-tourisme et des nouvelles pratiques touristiques dûes au développement des nouvelles technologies. Puis on assiste à l’intervention de Rik Adams, directeur associé de l’agence Moonda, qui nous explique les enjeux d’une communication cross-média globale ou comment utiliser les différents médias pour optimiser sa communication. C’est maintenant au tour de Jean François Poussard, directeur de KeepAlert de nous expliquer comment les noms de domaines peuvent être détournés au détriment de nos marques. Et pour clore cette matinée, l’équipe de Brandhaus, agence de communication bordealaise, composée d’anciens étudiants en SRC, nous démontre les possibilités infinies qu’offre l’Open Graph de Facebook.


La pause déjeuner est l’occasion de discuter avec des professionnels ou de retrouver d’anciens camarades de classe, mais bien sûr de se restaurer autour d’un buffet des plus délicieux. Entre les petits club-sandwichs, les toasts divers et variés, les brownies ou les verrines, il y en a pour tous les goûts. Le bruit court que certains invités auraient demandé l’adresse du traiteur.


L’après midi reprend avec les mots de l’année, tous les participants sont réunis pour expliquer un mot qui leur parait important, ayant marqué pour eux l’année 2011, un mot lié au monde du numérique. Parmi ceux-ci on trouve les mots Slasheur, ARG, Partage, PC, SOLOMO, facilitateur… Ces termes sont éclaircis pour le public et ceux qui n’y sont pas familiers.


Le débat très attendu sur le HTML5 et CSS3 présenté par Eric Emery dirigeant de Natural Net et Guillaume Giraudet responsable au journal Le Parisien, nous éclaire ensuite sur les enjeux de ces nouveaux langages de développement de site internet et dans quelles mesures ils représentent un grand pas pour le web de demain.


Enfin, Mathieu Llorens directeur de AT Internet, prend place dans l’arène pour animer la tribune de cette 6ème édition. Il évoque la puissance grandissante des internautes sur Internet les enjeux et les dangers que ce changement représentent pour les marques et comment celles ci peuvent s’adapter pour apprivoiser cette interactivité.


Toutes les interventions sont ponctuées par les proverbes chinois d’Eric Cattelain remis à chaque participants, quelques fois farfelus mais toujours plein de sagesse, qui font sourire à la fois leurs destinataires mais également le public.


Pour clore cette journée, tous les participants sont conviés à la dégustation oenologique, afin de passer un dernier moment de convivialité.


Nous souhaitons remercier tous nos partenaires, tous les intervenants et tous les participants ainsi que toutes les personnes ayant participer à l’organisation de cette journée.

par Marie-Cécile Santo